En route vers Phnom Penh
 
  
     

En route vers Phnom Penh

Jour 9 Journée route, Cambodge le 02/04/2014

Le matin visite à Kampong Cham du Vat Nokor. Notre route du jour sera aussi défoncée que la veille. L’arrêt du jour est à Skun, le nom d’un petit village à la croisée des chemins entre Siem Reap et Phnom Penh. La réputation de ce village tient à son marché de Mygales. Assaisonnées puis frites, ces charmants insectes trônent par centaines sur des plateaux, formant des monticules des plus terrifiants pour les arachnophobes. Bien sûr, rien à craindre ! Voir les photos de Cathy sur le blog et sur Facebook. Nous avons juste dégusté des mygales, pour les autres insectes on verra plus tard. Il y a même des vers à soie. La route est un peu longue pour arriver jusqu’à Phnom penh où nous mangeons dans un resto plutôt chinois. Nous allons quitter Sen et Haï. Sen est le papa de 4 enfants et habite dans la région de Siem Reap. Il n’a qu’une sœur, qui attend d’ailleurs un bébé. Haï, exactement MOEUN Yokhai est un guide francophone qui a aussi sa propre agence http://angkoretnature.com/.

On leur fait encore un petit coucou et nous avons passés d’excellents moments avec eux.

L’hôtel est à nouveau très chouette et très bien placé. Nous irons à pied au marché central nommé par les Cambodgiens Phsar Thmey (littéralement « nouveau marché ») ou Phsar Thom Thmey (« nouveau grand marché »).

Ce monumental édifice art déco de couleur jaune, construit dans les années 1930, est composé d’un immense dôme et quatre ailes qui recouvrent de vastes ramifications d’allées avec des stands de marchandises à perte de vue. Il est un des symboles de Phnom Penh. J’y achète des Ray Ban certainement contrefaçon et Cathy se prend un peu de baume du Tigre blanc. Après avoir erré un peu en ville dans un bruit assez fatigant et une chaleur étouffante, un tuk tuk nous emmène au bord de l’eau près du palais royal. Pas mal de pigeons sont l’attraction du coin. Les marchés ambulants qui filent dès que la police s’approche.

On ne vous a même pas dit que la monnaie est le riel mais ce pays est « dollarisé ». On manipule donc à longueur de temps les 2 monnaies mais plus le dollar. 1 dollar = 4000 riels. 30 % des ressources du pays correspondent à de l’aide internationale. Le Cambodge vit grâce au tourisme et au textile.

Le régime s'apparente de plus en plus à une dictature musclée, contrôlée par le Premier Ministre Hun Sen, au pouvoir depuis 23 ans.

Ce soir nous avons dîné à l’occidental sur les bords du Tonlesap River tout près du Mekong.

Demain visite de Phnom Penh avant le départ vendredi pour le Vietnam.


 

Commentaires

 Zabeth & Michel
Nous sommes rentrés à Bruz.
Bonne continuation.
Bisous.
 Flora
Suor Sdei , n'oubliez pas d'aller voir S21 et Killing fields ( ça donne des frisons ). Bonne continuation



Autres récits de voyage