Bateau rapide vers Chau Doc
 
  
     

Bateau rapide vers Chau Doc

Jour 11 Passage de la frontière sur le Mékong, Vietnam le 04/04/2014

Encore une séparation, on quitte Sampol et Di déjà. Sampol nous laisse même un petit cadeau. C’est une attention très délicate. Sampol attend jusqu’au départ du bateau et du coup cela me titre une petite larme. Pas sûr que l’on se revoit un jour.

Nous sommes dans le bateau rapide vers le Vietnam avec un groupe de jeunes français visiblement pas très sociables, un jeune couple derrière nous idem. Nous engageons la conversation avec des espagnols. La dame s’est cassé le bras hier et s’est fait plâtré à PP. Le hasard fera que l’on mangera dans le même restau le soir à Chau Doc.

Je suis toujours sidéré de voir ces français faire des coucous à des étrangers qu’ils ne connaissent pas et de même pas dire bonjour à leurs compatriotes. Comme si le fait de rencontrer des français leur gâchait leurs vacances. Surprenant.

Cathy n’a pas passé une très bonne nuit mais visiblement ce soir ses problèmes gastriques sont arrangés. Pour ma part j’avais fait une allergie sous le bras et le pharmacien de Siem Reap m’a dégoté une pommade miracle (à conserver sous les 30°C !). 

Les 5 heures sur le Mekong sont passées très vite. Il y a 2 stops : un pour sortir du Cambodge et l’autre pour l’entrée au Vietnam. C’est assez surprenant de s’arrêter sur la rive en pleine nature pour montrer son passeport et son visa. Il y a avec nous un accompagnateur qui gére cela et qui parle anglais. Ce n’est visiblement pas le cas des boat driver.

Nous sommes accueillis par TRAN qui fait plus jeune qu’en photo et par le chauffeur Phi. Un énorme 4X4 nous dépose à l’hôtel.

http://www.chauphohotel.com/trang-chu.aspx?lang=en-US

La chambre est superbe avec vue sur les courts de tennis.

Ici les hôtels gardent les passeports le temps que vous êtes là. Cela fait bizarre de se promener en ville sans passeport. Nous mangeons un repas très (TROP ?) copieux dans un restaurant familial très connu.

On termine la soirée dans un karaoké en face l’hôtel. Ayant du mal à se faire comprendre au début on nous propose un salon au 2ème étage pour tous les 2 avec micro et écran TV !! Je ne vois pas trop ce que l’on aurait pu se chanter tous les 2 ! On termine au 4ème avec une salle collective. Quand tu es satisfait du chanteur ou de la chanteuse tu lui donnes un petit bouquet. C’est toujours le même stock qui sert, ils sont posés à côté de la scène. On a vu aussi comment il dansait sur ces chansons (vidéos sur FB).


 

Commentaires

 Flora
Je suis toujours sidéré de voir ces français faire des coucous à des étrangers qu?ils ne connaissent pas et de même pas dire bonjour à leurs compatriotes. Comme si le fait de rencontrer des français leur gâchait leurs vacances. Surprenant.

ravie de voir que c'est un français qui le dit lol !



Autres récits de voyage